Votre IP : Inconnue · Votre statut : ProtégéNon protégéInconnue

Comment aller sur le Darknet ?

Toute société a ses dessous sombres et mystérieux, et Internet ne fait pas exception. Bien en dessous des pages que nous consultons quotidiennement, se trouve un Internet souterrain auquel on ne peut accéder qu'en utilisant des outils spéciaux. Découvrez dans cet article ce qu'est le Darknet, aussi appelé Dark web, comment s'y rendre, et surtout, si vous devriez réellement prendre ce risque.

Emilie Fabre

Emilie Fabre

Comment aller sur le Darknet ?

Qu'est-ce que le Darknet ?

Le Darknet, ou Dark web, est le collectif caché des sites Internet uniquement accessibles par un navigateur web spécialisé. Il est utilisé pour préserver l'anonymat et la confidentialité des activités sur Internet. Cela qui engendre de nombreuses applications légales, mais aussi illégales. En d’autres termes, le Darknet peut être considéré comme un réseau « caché » où l’utilisation de méthodes spécifiques est indispensable pour consulter de nombreux sites non-indexés.

Proposé depuis les années 1970, le Darknet est un espace digital inaccessible depuis les navigateurs web les plus populaires (tels que Google Chrome, Firefox ou encore Safari). En effet, Internet est constitué de plusieurs milliards de domaines. Cependant, certaines adresses sont volontairement non-référencées ; une recherche via Google ou l’utilisation directe d’une adresse URL sera donc insuffisante pour consulter de tels domaines.

La différence entre le Dark web et le Deep web

Si vous lisez cet article, cela signifie que vous explorez la surface d’Internet (Surface web). Les pages et les informations auxquelles vous accédez à l'aide d'un moteur de recherche tel que Google, Yahoo, Bing, etc. se trouvent toujours dans cette zone « visible ». Cette couche du web n'occupe que 4 à 10 % du réseau total.

Le Deep Web est le contenu qui n'est pas facilement accessible à partir des moteurs de recherche. Il convient de préciser que, malgré sa réputation, le Deep Web n'est pas synonyme d'activité illégale. Les données du Deep Web sont accessibles au public, bien qu'un accès spécial soit nécessaire pour y accéder. On y trouve des bases de données d'entreprises (hôpitaux, sécurité sociale…), des forums privés, des dossiers dans Dropbox, Drive, etc.

Il est courant de confondre le Deep Web et le Dark Web, alors qu'il s'agit de deux couches très différentes. Si le Deep Web représente 90% d'Internet, le Dark Web n'occuperait que 0,1% du total, étant un contenu qui a été intentionnellement caché. Des domaines propriétaires sont utilisés (par exemple .onion ou .i2p) et ne sont accessibles que via des programmes tels que le navigateur Tor (The Onion Router). C'est ici que se réalise l'image d'une zone Internet où l'on peut trouver les activités illégales décrites ci-dessus. Évidemment, ce type de contenu n'est pas non plus indexé par les moteurs de recherche. Pour résumer, le Dark Web fait donc partie du Deep Web, mais ce sont deux choses complètement différentes.

Comment aller sur le Darknet ?

Avant d’aller plus loin dans cet article, nous tenons à vous préciser que nous vous déconseillons vivement d'accéder au Darknet, sauf en cas de nécessité absolue. Voici toutefois comment y entrer en toute sécurité.

  1. Utilisez le navigateur spécial Tor
  2. L'accès au Dark web nécessite un navigateur spécifique. Tor est l'outil le plus populaire. Il fonctionne comme un navigateur Web ordinaire, mais est beaucoup plus lent en raison de ses multiples couches de chiffrement. Depuis 2008, date à laquelle l'accès au navigateur Tor a été rendu accessible à tous, on constate une forte augmentation des comportements criminels sur le Darknet. Cette évolution est à l'origine de la réputation négative dont souffre Tor et tout ce qui touche au Darknet en général. Sachez également que le navigateur Tor est tout à fait légal en Europe ; en revanche, il est totalement interdit dans certains pays comme la Chine.

  3. Trouvez les URL cachées
  4. Sur le Dark web, vous ne pourrez pas utiliser un navigateur classique. Vous ne pourrez surfer que si vous connaissez l’adresse exacte des sites Internet. Ces adresses s’échangent généralement sur les forums ou dans des répertoires, sur le Surface Web. vous aurez également besoin d'un moteur de recherche spécifique, comme DuckDuckGo. DuckDuckGo est le moteur de recherche de prédilection des utilisateurs du Darknet, car il est l'un des seuls à indexer les sites Web en .onion : le suffixe du nom de domaine de tous les sites Tor. Sinon, vous ne pourrez naviguer sur les sites que si vous connaissez l'adresse réelle au préalable.

  5. Protégez vos arrières avec un VPN !
  6. Un VPN est fortement recommandé lors de la navigation sur le Dark Web. Il ajoute une couche supplémentaire de sécurité à vos données et dissimule votre emplacement. Un VPN vous permettra de préserver votre confidentialité et de vous protéger lors de navigations via ce « réseau caché ». Prenez donc soin d’activer votre réseau privé virtuel avant de vous connecter au Darknet.

Sécurisez votre connexion et vos activités en ligne

Obtenez NordVPN

Pourquoi accéder au Darknet ?

Les possibilités offertes par le Dark web

Bien que le Darknet jouisse d’une connotation négative justifiée, cet espace digital offre également certaines possibilités.

  • Partager des informations en toute confidentialité : suivant la géolocalisation d’un internaute, le partage de données peut être compromis suivant leur nature. En effet, certains pays tels que la Chine ou la Russie sont reconnus pour le contrôle d’informations envoyées ou reçues sur Internet.
  • Permettre aux journalistes de diffuser des contenus non censurés : en considérant les informations précédemment citées, le journalisme peut être également affecté par une censure nationale. La consultation d’articles associés à la politique ou d’autres thématiques spécifiques devient alors impossible. Aller sur le Darknet est ainsi une solution efficace pour certains internautes en quête d’informations objectives et pertinentes (à condition de prendre en compte les risques liés à la sécurité).
  • Acheter des produits légaux tout en préservant votre vie privée : faire des achats sur Internet en toute confidentialité peut être problématique. Certaines personnes se rendent sur le Darknet pour commander des articles légaux tout en préservant leur confidentialité, bien que cette méthode ne soit pas recommandée.
  • Naviguer anonymement sur le web : enfin, le Darknet permet à chaque internaute de naviguer en toute confidentialité. La géolocalisation, le profilage commercial et d’autres caractéristiques ne seront plus actives.

Les dangers du Dark web

Malheureusement, la promesse d'une activité en ligne chiffrée ouvre la voie à des pratiques illégales. Voici quelques-unes des activités auxquelles se livrent les criminels sur le Dark Web :

  • Discussion et partage de matériel lié à des activités illégales ;
  • Vente de drogues et d'autres produits illicites ;
  • Vente d'armes ;
  • Vente d'informations bancaires ou de crédit volées ;
  • Obtention de services illégaux.

Les différents types de risques encourus sur le Darknet

Sur le Darknet, vous pourrez trouver du contenu licite, ce qui présente un danger assez faible. Mais, dans la plupart des cas, vous pourrez être confrontés à différents types de menaces, parmi lesquelles :

  • Liens suspects : si vous cliquez sur un lien, vous risquez d'être redirigé vers des contenus que vous n'avez pas forcément envie de voir. Il est également possible qu'en cliquant sur un lien ou en téléchargeant un fichier, votre appareil soit infecté par un logiciel malveillant.
  • Activités criminelles : il y a de fortes chances que vous tombiez sur des sites Web dirigés par des criminels. Outre la vente de biens et de services illégaux, ils peuvent chercher à vous exploiter et à vous voler.
  • Non-respect de la loi : vous pouvez être poursuivi pour ce que vous faites sur le Darknet. Il est important de se comporter de manière appropriée et légale.
  • Application de la loi : les forces de l'ordre opèrent sur le Darknet pour appréhender les personnes impliquées dans des activités criminelles. Comme d'autres acteurs du Darknet, les forces de l'ordre peuvent exercer leur activité sous couvert d'anonymat.

Lorsque vous naviguez sur le Darknet, soyez extrêmement prudent et choisissez soigneusement tous les sites que vous visitez.

7 conseils pour accéder en toute sécurité au Dark Web

Si vous devez absolument vous connecter sur le Darknet, voici nos 7 conseils pour vous connecter tout en restant protégé :

  1. Utilisez un compte utilisateur local secondaire au lieu d'un compte administrateur pour toutes les opérations quotidiennes. Sur la plupart des ordinateurs, le compte principal dispose par défaut de tous les privilèges d'un administrateur. La plupart des logiciels malveillants utilisent cela à leur avantage. Vous pouvez ralentir ou empêcher l'abus en restreignant les droits du compte que vous utilisez.
  2. Ensuite, pensez à désactiver Java et ActiveX. Ainsi, vous limitez les risques qu’ils soient compromis. Ils sont souvent la cible des cybercriminels pour vous atteindre.
  3. Séparez votre personnalité en ligne et votre vie réelle. N'utilisez jamais votre nom d'utilisateur de dark network, votre adresse courriel, votre « vrai nom », votre mot de passe ou vos informations de carte de crédit dans le reste de votre vie. Créez de nouveaux comptes et tags uniques pour vous-même en cas de besoin. Procurez-vous des cartes de débit prépayées non identifiées avant de faire un achat. N'utilisez rien qui vous identifie en ligne ou dans la vie réelle.
  4. Faites confiance à votre instinct. Pour éviter de vous faire arnaquer, protégez-vous en adoptant un comportement avisé en ligne. Tout le monde n'est pas ce qu'il semble être. Pour rester en sécurité, vous devez faire attention à qui vous parlez et où vous allez. Sortez toujours de la situation si vous sentez que tout n'est pas normal.
  5. Surveillez activement les vols d'identité et de biens. De nombreux services de sécurité en ligne offrent aujourd'hui une protection de l'identité pour des raisons de sécurité. Profitez de ces outils, s'ils sont disponibles. Vérifiez si vous disposez de logiciels anti-vol de données, afin de surveiller tout vol d’identité ou de données bancaires.
  6. Veillez à ne pas télécharger de fichiers depuis le dark network. Le risque d'infection par des logiciels malveillants est nettement plus élevé dans une zone illégale de dark networking. Si vous devez vraiment effectuer un téléchargement, la Protection Anti-menaces de NordVPN peut vous aider à analyser les fichiers en cours de téléchargement à la recherche de logiciels malveillants.
  7. Bloquez toujours l'accès des autres à Tor. Protégez vos enfants et les autres membres de votre famille en leur évitant de voir ce que personne ne devrait voir. Visitez le Web profond si cela vous intéresse, mais ne laissez pas les enfants s'en approcher.

La sécurité en ligne commence par un simple clic.

Restez en sécurité avec le chef de file mondial en matière de VPN


Emilie Fabre
Emilie Fabre Emilie Fabre
Emilie Fabre, rédactrice de contenu, pense que tout le monde devrait s’intéresser à la confidentialité en ligne. En partageant des articles liés à ce sujet et aux nouvelles technologies, elle espère pouvoir sensibiliser un maximum de personnes, toutes générations confondues.