Votre IP : Inconnu · Votre statut : Protégé
Non Protégé
Inconnu

Le guide ultime du navigateur Tor

Chaque année, le navigateur Tor séduit de nombreux internautes en quête de confidentialité sur Internet. En effet, ce logiciel se distingue d’autres solutions concurrentes grâce à des caractéristiques attrayantes. Comment fonctionne ce navigateur web ? Intègre-t-il certaines options similaires aux VPN ? Ce guide ultime répondra à chacune de vos questions.

Ilma Vienazindyte

Ilma Vienazindyte

Sep 07, 2020 · 4 min. de lecture

Le guide ultime du navigateur Tor

Tor, c’est quoi ?

À l’instar de Google Chrome ou encore Safari, le logiciel Tor est un navigateur web. Acronyme de « The Onion Router », ce programme propose à ses utilisateurs de surfer sur Internet tout en jouissant d’un anonymat. Face à une cybercriminalité grandissante et certaines politiques de confidentialité discutables de sites ou plateformes en ligne, Tor et ses avis positifs remportent naturellement un vif succès.

Cependant, qu’en est-il réellement à propos des fonctionnalités du navigateur Tor ? Est-il nécessaire de compléter ce logiciel avec un VPN pour préserver votre vie privée sur Internet ? La suite de cet article fera le point sur ces questions pertinentes depuis des arguments clairs et objectifs.

Comment fonctionne ce navigateur web ?

En pratique, Tor propose effectivement des principes de fonctionnement différents de d’autres logiciels concurrents. Ce logiciel est ainsi caractérisé comme un réseau multi-proxy où l’utilisation de serveurs spécifiques est omise lors du traitement de vos données. Tor privilégie le partage de connexion avec d’autres utilisateurs afin de masquer votre adresse IP. Évidemment, en tenant compte des nombreux internautes connectés depuis ce navigateur, l’identification des données « originelles » d’un utilisateur devient difficilement concevable. De même, ce programme supprime automatiquement vos données de navigation (cookies, cache, historique…) lors de chaque fermeture.

Tor est compatible avec tous les logiciels d’exploitation et propose un codage en C, Rust et Python. Quelques recherches sur le web suffisent pour retrouver gratuitement des liens de téléchargement. Les néophytes peuvent se rassurer ; si ce navigateur dispose d’une interface déroutante aux premiers abords, quelques minutes d’utilisation seront suffisantes pour se familiariser avec ce logiciel.

Pourquoi utiliser Tor ?

Initialement conçu pour le domaine militaire, le navigateur Tor est une solution désormais privilégiée pour de nombreux internautes. L’anonymat est évidemment une caractéristique recherchée par ces utilisateurs.

Un outil précieux pour certains journalistes

Certains pays affectés par une liberté discutable de la presse privilégient Tor pour diffuser sur le web des articles objectifs et pertinents. Par définition, de nombreux internautes en quête d’informations journalistiques utilisent également de ce navigateur pour suivre certaines actualités sensibles.

Accéder à des contenus géobloqués

La Chine et d’autres pays concernés par le géoblocage massif de sites et plateformes en ligne recensent également de nombreux utilisateurs de Tor. En effet, ce navigateur web permet de contourner de telles restrictions locales.

Parcourir le Darknet

Enfin, un autre avantage associé au navigateur Tor fait référence à l’accès au Darknet. Brièvement, cet espace digital regroupant des domaines plus ou moins pertinents est indisponible depuis Google Chrome, Safari ou encore Microsoft Edge. L’absence d’indexation explique ce phénomène. Or, Tor permet de retrouver ces adresses web dites « cachées ».

Navigateur Tor : une solution réellement idéale pour préserver votre confidentialité ?

Certes, les principes de fonctionnement de Tor sont particulièrement attrayants. Toutefois, ce logiciel évoque également quelques inconvénients non-négligeables.

Pour commencer, l’utilisation de Tor peut confidentialiser vos navigations. En revanche, sur demande d’une autorité compétente, plusieurs analyses suffiront pour identifier un utilisateur. En d’autres mots, la confidentialité associée au logiciel Tor n’est pas sans limites.

De même, de nombreux internautes confondent souvent la confidentialité et la protection en ligne. À ce titre, Tor peut être considéré comme une solution inquiétante où les tentatives de piratages sont non-négligeables. Certes, le réseau de Tor est particulièrement difficile d’accès pour les hackers… Mais ses utilisateurs sont affectés par de véritables risques associés à la cybercriminalité. Ainsi, sans appliquer certaines recommandations, le vol de données personnelles ou le téléchargement de fichiers illégitimes (malwares, trojans…) sont des situations largement recensées.

Est-ce que Tor est un VPN ?

En tant que néophyte, une autre question sera naturellement évoquée : est-ce que Tor est un VPN ? Brièvement, ce navigateur web profite effectivement de principes d’utilisation attrayants. Cependant, si les termes « Tor VPN » sont parfois utilisés par de nombreux internautes, ceux-ci n’évoquent aucun réseau privé virtuel initialement intégré. Ces mots font ainsi référence à la combinaison externe et pertinente de Tor et d’un VPN.

En pratique, l’utilisation simultanée de ces 2 solutions permet aux internautes de maximiser leur confidentialité et protection sur Internet. Contrairement à certaines idées reçues, cette combinaison vivement recommandée est accessible sans aucune difficulté majeure, et ce, quelle que soit votre aisance avec les outils informatiques.

Utiliser Tor avec un VPN

1. Dans un premier temps, il est essentiel de sélectionner une offre VPN efficace avant d’utiliser Tor. À ce titre, NordVPN propose aux internautes des offres de réseaux privés virtuels parfaitement adaptées pour ce type d’utilisations grâce à Onion Over VPN, une fonctionnalité exclusive et redoutable.

2. Après avoir installé votre VPN pour Tor, vous pourrez passer à la seconde étape : le téléchargement et l’installation du fameux navigateur web. Une nouvelle fois, quelques recherches sur le web seront suffisantes pour accéder à des liens de téléchargement. Lors de ces recherchez, privilégiez des domaines reconnus et fiables afin d’éviter certaines « mauvaises surprises » (malwares, trojans, spywares…).

3. Avant d’utiliser pour la première fois le navigateur web, vérifiez que votre VPN est correctement activé depuis l’application dédiée.

4. Lancez Tor et prenez le temps de vous familiariser avec l’interface du logiciel. Si vous souhaitez retrouver certains sites « cachés », privilégiez des moteurs de recherches spécifiques tels qu’Onion Cab ou encore Onion Link.

Pour conclure

Le navigateur Tor évoque effectivement certains avantages face à d’autres solutions concurrentes. Disponible gratuitement sur le web, ce programme toujours plus populaire impose une vigilance permanente (notamment lors d’une navigation sur le Darknet). À ce titre, l’utilisation complémentaire de Tor et d’un VPN vous permettra de confidentialiser et sécuriser vos navigations.

Également disponible en : 日本語