Votre IP : Inconnu · Votre statut : ProtégéNon protégéInconnu
Blog Guides

Qu’est-ce que la surveillance sur Internet et comment protéger votre confidentialité ?

Personne ne peut garantir un anonymat complet sur Internet. Même si vous êtes conscients des dangers des réseaux sociaux et que vous ne partagez pas les moindres détails de votre vie quotidienne, vous n’êtes pas à l’abri de la surveillance en ligne. Découvrez dans cet article quels sont les différents types de surveillance et qui sont les acteurs derrière ces pratiques.

Emilie Fabre

Emilie Fabre

Dec 09, 2021 · 7 min. de lecture

Qu’est-ce que la surveillance sur Internet et comment protéger votre confidentialité ?

La surveillance sur Internet, c'est quoi exactement ?

Le terme surveillance sur Internet regroupe un ensemble de pratiques permettant à différents acteurs de suivre les activités en ligne des utilisateurs. Et vous seriez surpris de savoir à quel point Internet connaît votre personnalité, vos habitudes et ce qu’il se passe dans votre vie en général. Toutes ces informations qui sont collectées valent de l’or, notamment pour les publicitaires. En effet, en suivant votre comportement en ligne, ils sont en mesure de vous proposer des produits et services qui correspondent à vos besoins.

Tout appareil se connectant à un réseau Internet se voit attribuer une adresse IP (Internet Protocol) qui l’identifie et permet donc de suivre toutes les activités de cet appareil en ligne. Mais ce n’est pas tout. Quelles informations peut-on obtenir grâce à une adresse IP ? Votre emplacement géographique. Les cybercriminels sont capables de déterminer votre adresse précise, et de lancer des attaques sur votre réseau domestique ou votre ordinateur.

Les gouvernements espionnent leurs citoyens dans le but de lutter contre la criminalité. Google vous suit à la trace, Facebook fait de même, et même votre thermostat intelligent surveille vos déplacements chez vous. En fait, chaque pas que vous faites dans le monde virtuel est soigneusement surveillé, enregistré et ensuite utilisé à une fin ou une autre. On peut dire sans se tromper qu'Internet est un État de surveillance et qu'il devrait le rester, du moins dans un avenir proche.

Qui peut voir mon historique sur Internet ?

Malheureusement, il est impossible de se rendre 100% anonyme en ligne, car nous laissons une trace digitale quelle que soit notre activité. En fait, chaque page web visitée, chaque publicité sur laquelle vous cliquez, que vous aimez ou que vous partagez est soigneusement surveillée, enregistrée et généralement vendue. Cependant, il existe un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour protéger vos données privées et rester autant que possible en dehors du radar de surveillance.

Fournisseurs d’accès à Internet (FAI)

Les FAI ont accès à votre historique de navigation, et ce, même lorsque vous utilisez le mode incognito. En effet, c’est par lui que transitent toutes vos données de navigation, entre vous et Internet. Saviez-vous que les fournisseurs doivent conserver les données durant une période pouvant varier de 6 mois à 5 ans ? Ces lois évoluent encore selon les pays.

Cependant, en Europe, vous avez la possibilité de demander un rapport sur les données dont disposent les FAI grâce à la législation RGPD (Réglementation Générale sur la Protection des Données). En fait, seules les données chiffrées ne sont pas visibles par votre FAI.

Administrateurs de réseaux Wi-Fi

Lorsque vous vous connectez sur un réseau Wi-Fi public ou privé, dans le cadre personnel ou professionnel, l’administrateur du réseau a accès à l’historique des sites consultés, les activités sur les réseaux sociaux, etc. Les seules informations auxquelles il ne pourra avoir accès sont les informations entrées dans un formulaire sur un site HTTPS.

Gouvernements

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme notamment ou d’une enquête, les forces de l’ordre et donc le gouvernement peuvent être amenés à demander à certains FAI l’historique de navigation de ses utilisateurs.

Comme indiqué plus tôt dans le texte, les données collectées par les FAI doivent être conservées un certain temps. Selon les pays et les gouvernements en place, le degré de surveillance peut varier. Certains accords internationaux permettent même le partage d’informations entre les pays.

Sites Internet

Lorsque vous arrivez sur un site Internet, vous devez souvent, avant de pouvoir accéder au contenu, accepter ou refuser les cookies. Si vous les acceptez, cela permet au site de suivre toutes vos activités et de vous proposer ensuite des publicités ciblées.

Dernièrement, la loi sur le RGPD a forcé les sites Internet à demander le consentement des utilisateurs sur l’utilisation des cookies, notamment quand, comment et combien de temps ils seront conservés. Pour contourner ces mesures, certains sites Internet se bloquent lorsque les cookies sont refusés.

Moteurs de recherche

Les grands moteurs de recherche, comme Google, collectent toutes les informations que vous recherchez sur leur plateforme. Ils peuvent bien entendu voir votre historique de navigation, et reçoivent encore plus d’informations lorsque vous utilisez les boîtes mail de ces entreprises. Le but est le même que les sites Internet : vous proposer des publicités toujours plus personnelles.

Et c’est sans compter sur la suite de plateformes possédées par Google, dont notamment Google Maps ou Youtube, idéales pour connaître les moindres détails de la vie de ses utilisateurs.

Systèmes d’exploitation

Les systèmes d’exploitation peuvent eux aussi avoir accès à beaucoup d’informations vous concernant. En effet, que ce soit sur votre ordinateur ou votre smartphone, le système d’exploitation voit votre historique de navigation, les emails envoyés et vos comptes sur les réseaux sociaux. Ces systèmes peuvent aussi vous géolocaliser, si vous activez cette fonctionnalité.

Comme votre FAI, l’opérateur de votre système d’exploitation doit vous fournir si vous le demandez un rapport complet des données qu’il détient sur vous.

Applications

Lorsque vous installez une application sur votre ordinateur ou votre smartphone, prenez le temps de vérifier à quelles données elle aura accès. Par exemple, une application pour faire vos courses a-t-elle besoin d’accéder à vos contacts ou votre webcam ? Il est important de consulter les déclarations de confidentialité dans ce cas et de régler les paramètres de façon intelligente.

Pirates informatiques

Si vous êtes la cible d’une attaque, il est possible que parmi les dommages causés, le pirate informatique ait accès à votre historique de navigation. Mais ce n’est pas l’information la plus précieuse qui pourrait fuiter : vos données personnelles, bancaires, photos personnelles sont en danger lorsque vous êtes victime d’une cyberattaque.

Protégez votre identité en ligne
et sécurisez vos informations avec NordVPN.

Comment protéger votre confidentialité en ligne ?

Bien que beaucoup d'entre nous considèrent l'espionnage sur Internet comme une menace pour notre vie privée et les droits de l'Homme en général, nous donnons en fait d'énormes quantités de nos informations personnelles sans même sourciller. Si la saisie de vos données personnelles pour obtenir une réduction sur votre marque préférée ne semble pas si dangereuse, n'oubliez pas que ces informations peuvent être utilisées à des fins totalement différentes de celles que vous aviez convenues.

Vous vous demandez pourquoi vous continuez à recevoir ces messages publicitaires ennuyeux sur votre téléphone ? Votre numéro a tout simplement été vendu, voilà pourquoi. Afin d’améliorer votre confidentialité et afin d’éviter les malwares, voici les habitudes que vous devez bannir au plus vite :

  • Consulter son compte bancaire sur un réseau Wi-Fi public,
  • Indiquer votre position exacte lorsque vous publiez des photos,
  • Envoyer par e-mail des informations sensibles (mots de passe, codes PIN, etc.),
  • Cliquer sur toutes les bannières et fenêtres pop-up flashy,
  • Utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes,
  • Utiliser un mot de passe faible (votre nom, votre prénom, 12345, password123, etc.),
  • Accepter les cookies lorsque vous visitez des sites web aléatoires,
  • Ignorer les conditions générales (notamment lors du téléchargement d'applications sur votre appareil),
  • Échanger votre adresse électronique, votre adresse personnelle ou votre numéro de téléphone contre une offre spéciale,
  • Ouvrir une pièce jointe d'un courriel provenant d'un expéditeur que vous ne connaissez pas personnellement.

Alors, que faire en cas de phishing ? Vérifier vos comptes bancaires ou plateformes de paiement en ligne. Pour aller plus loin pour améliorer votre confidentialité en ligne, vous pouvez aussi mettre en place des mesures de sécurité dès maintenant et éviter de vous exposer à des risques inutiles :

  • Créez des mots de passe sécurisés, en particulier pour vos comptes sensibles,
  • Mettez à jour votre logiciel antivirus,
  • Configurez votre navigateur pour qu'il supprime les cookies chaque fois que vous le fermez,
  • Sécurisez vos comptes avec une authentification multi facteurs,
  • Utilisez une sorte de protection d'écran, qu'il s'agisse d'un motif, d'un code ou d'un mot de passe,
  • Passez à un moteur de recherche privé qui n'enregistre pas vos informations (par exemple, DuckDuckGo),
  • Activez le mode de navigation privée ou “incognito” de votre navigateur,
  • Désactivez les services de localisation sur votre smartphone.

Une fois que votre cyber hygiène est saine, il existe d’autres moyens de gagner en confidentialité sur Internet. Par exemple, en vous connectant via différents types de serveurs offrant une couche supplémentaire d’anonymat sur le Web.

1. Se connecter à un VPN

Le moyen le plus efficace pour protéger votre confidentialité en ligne est de ne plus utiliser Internet. C’est aussi la plus improbable, car dans nos vies ultra connectées au quotidien, difficile de se passer de son smartphone ou de son ordinateur. Pour vous aider à garder le contrôle sur vos données, faites confiance à un fournisseur VPN de qualité comme NordVPN. Il permet de modifier votre adresse IP et de chiffrer vos communications à l'aide de puissants protocoles de sécurité. Personne, pas même votre fournisseur d'accès à Internet (FAI), ne pourra voir et enregistrer ce que vous faites sur le Web.

2. Surfer sur le Navigateur Tor

Pour naviguer tout en bénéficiant de plus de confidentialité, vous pouvez utiliser le navigateur Tor (The Onion Router). Comme son nom l’indique, le réseau “oignon” est en fait plusieurs couches de serveurs, qui permettent de faire transiter les données de ses utilisateurs et de créer un certain degré d’anonymat.

En combinant l’utilisation du réseau Tor et la fonctionnalité Onion Over VPN de NordVPN, en modifiant votre adresse IP arrivant au nœud d’entrée. Ainsi, vous faites un pas de plus vers plus de confidentialité en ligne.

3. Utiliser des Serveurs Proxy

Les serveurs Proxy permettent de masquer votre adresse IP. Dans le cas d’un Proxy vs VPN, les premiers ne chiffrent pas vos données de connexions. Si elles sont interceptées, elles seront lisibles par tous. Les Proxy les plus utilisés sont les HTTP, et permettent aux utilisateurs de naviguer de façon anonyme et de consulter des sites uniquement accessibles dans certains pays. Mais attention, il est tout de même préférable de ne pas l’utiliser lorsque vous devez entrer des données sensibles, car la confidentialité est limitée sur ce type de serveur.

Protégez votre confidentialité en ligne.
Bénéficiez d'une couche de sécurité supplémentaire avec NordVPN.

Également disponible en : English, Svenska, et d'autres langues .