Votre IP : Inconnue · Votre statut : ProtégéNon protégéInconnue

Comment un VPN vous protège-t-il sur un Wifi public ?

Depuis quelques années, les points d’accès gratuits localisés dans certains espaces exposent les utilisateurs à des risques liés à la cybercriminalité. Comment un VPN vous protège-t-il en Wi-fi public ? Quelles sont les menaces associées à ces connexions gratuites ?

Ilma Vienažindytė

Ilma Vienažindytė

Comment un VPN vous protège-t-il sur un Wifi public ?

Nous vous apportons ci-après toutes les réponses à ces questions et nous vous expliquons ce qu’un tunnel VPN peut vous apporter concrètement en matière de sécurité et de confidentialité.

Des points d’accès gratuits très appréciés

Sans conteste, les données de réseaux mobiles sont souvent suffisantes pour naviguer confortablement sur le web. Mais dès que vous avez besoin de télécharger, de regarder de la vidéo ou juste d’économiser votre forfait de données, vous avez besoin du débit de points d’accès Wi-Fi gratuits.

Ces connexions Wi-Fi publiques (également appelées hotspots) jouissent d’une popularité indiscutable. Celles-ci sont proposées dans diverses zones (aéroports, gares ferroviaires ou encore certains centres commerciaux. Quelques manipulations permettent ainsi d’accéder à internet via un ordinateur, un smartphone ou encore une tablette.

La France est un des pays qui comporte le plus de hotspots Wi-Fi . Les habitudes de connexion sont telles, qu’aujourd’hui, l’utilisation du Wi-Fi public est devenue quasiment automatique pour de nombreuses personnes. Et cela, sans réellement en mesurer les risques ni prendre de précautions particulières.

Une cybersécurité insuffisante

Comment les pirates peuvent-ils manipuler les réseaux Wi-Fi publics?

Il y a de nombreuses méthodes à disposition des pirates pour utiliser les réseaux Wi-Fi publics à leur avantage. Mais en voici 4 principales :

  • Créer un “faux” réseaux Wi-Fi : certains pirates peuvent créer un Wi-Fi public qui reste ouvert et donc accessible sans mot de passe. Il est là pour vous attirer. Le danger est que ce réseau est totalement sous le contrôle du pirate informatique : il peut alors voir tout ce que vous y faites et voler vos informations.
  • Partager un fichier avec vous : il est très facile d’utiliser les réseaux W-Fi gratuits pour envoyer des fichiers avec des virus sur les smartphones ou sur les ordinateurs utilisés pour y accéder. Avec un iPhone ou un Mac, vous pouvez recevoir un fichier d’un inconnu via AirDrop.Il est fortement recommandé de ne jamais accepter ces partages car ces fichiers sont très souvent infestés de virus.
  • Créer une fausse notification de mise à jour : certains pirates n'hésitent pas à créer de fausses alertes qui sont envoyées sur votre appareil via un Wi-Fi public. Ces notifications concernent souvent un outil à mettre à jour sur votre téléphone en cliquant sur un lien ou un bouton. Si vous le faites vous vous exposez à une infection avec des virus qui pourront compromettre votre navigation, vos données et vos informations personnelles.
  • Surveiller votre navigation : lorsque vous êtes sur le même Wi-Fi qu'un pirate informatique, celui-ci a très souvent les moyens de voir les sites que vous visitez, les mots de passe que vous utilisez et aussi certaines données personnelles comme des numéros de compte, des identifiants, une adresse ou des images que vous transférez.

Quels sont les risques en cas de piratage ?

La propagation de virus

La réception de programmes malveillants peut être constatée. Très souvent, ces situations font référence à des fichiers malwares. Ceux-ci affectent les performances d’un appareil en rendant inaccessibles plusieurs fonctionnalités (comme le lancement impossible ou la réactivité limitée d’un logiciel, par exemple). Par ailleurs, l’installation d’un spyware est une autre éventualité.

Le vol de données personnelles

En général, le phishing depuis un réseau Wi-Fi public évoque un vol de données personnelles. Ainsi, le stockage d’informations (images, contenus textuels, e-wallets…) soulève des questions pertinentes. Si certains internautes recommandent l’utilisation d’un antivirus afin de notifier une éventuelle tentative de hacking, ces logiciels restent néanmoins limités face aux techniques récentes de piratage.

L’usurpation d’identité

Enfin, le phishing peut engendrer une usurpation d’identité. L’envoi non-désiré de messages textuels via un réseau communautaire ou une boîte mail provoque souvent des situations complexes telles que :

  • La contamination successive de plusieurs appareils connectés
  • Le piratage d’un compte relatif à un service en ligne
  • L’adhésion à des offres frauduleuses sur internet

Comment un VPN vous protège-t-il en Wifi public ?

Les VPN (également appelés réseaux privés virtuels) sont des solutions conçues pour maximiser la sécurité et l’anonymat lors d’une navigation sur le web. Pour cela, plusieurs fonctionnalités pertinentes compléteront les moyens de protection initiaux d’un appareil.

Pour une confidentialité totale, utilisez NordVPN.

La connexion via un réseau intermédiaire

La possibilité de se connecter via un réseau intermédiaire est très appréciée pour contourner une éventuelle restriction géographique. Toutefois, cette confidentialité peut être considérée comme un « rempart supplémentaire » face à la cybercriminalité. En effet, les données partagées en fonction d’une localisation permettent de cibler un internaute. Évidemment, l’absence d’identification est un moyen efficace pour réduire les risques de piratage.

L’application d’un protocole de chiffrement de données

Chaque réseau privé virtuel intègre un ou plusieurs protocoles de chiffrement de données. Ces solutions garantissent un chiffrage plus ou moins complexe des informations envoyées. Évidemment, lors d’une connexion depuis un Wi-Fi public, l’application d’un protocole devient particulièrement séduisante.

L’utilisation d’un système de serveurs DNS

Un serveur DNS (Domain Name System) est important dans l’orientation du trafic web. Mais il représente aussi un potentiel de vulnérabilité. La fonction d’un serveur DNS est de résoudre le nom de domaine d’un site Web : quand vous tapez une URL dans votre navigateur Web, celui-ci envoie une requête à un serveur DNS, qui renvoie l’adresse IP associée à cette URL et ainsi votre navigateur est dirigé au bon endroit.

Mais tous les serveurs DNS ne sont pas équivalents en termes de sécurité et certains sont plus fiables que d’autres. Lorsque vous vous connectez à Internet depuis votre domicile, vous pouvez définir quel serveur DNS vous utilisez. Ce n’est pas vraiment le cas lorsque lorsque vous utilisez un réseau Wi-Fi public.

L’utilisation d’un serveur DNS peu sécurisé peut conduire à des attaques de logiciels malveillants et à des attaques de phishing. Vos historiques de navigation et de recherche de données peuvent aussi être collectés. Enfin, les performances d’un serveur DNS affectent aussi le temps nécessaire pour afficher une page Web.

Est-il recommandé d’utiliser un réseau privé virtuel via un réseau domestique ?

Si les VPN sont préconisés lors d’une connexion à un point d’accès Wifi partagé, l’utilisation d’un réseau privé virtuel depuis un réseau domestique est également conseillée. En effet, l’absence de géolocalisation, l’anonymat ainsi que la protection contre la cybercriminalité concernent chaque internaute.

Conseils pour rester en sécurité sur les réseaux Wi-Fi publics

Avec des cafés, des hôtels, des centres commerciaux, des aéroports et de nombreux autres endroits offrant à leurs clients un accès gratuit au Wi-Fi public, c'est un moyen pratique de consulter vos e-mails, de vous connecter sur les réseaux sociaux ou de surfer sur le Web lorsque vous êtes en déplacement. Cependant, les cybercriminels espionnent souvent les réseaux Wi-Fi publics et interceptent les données transférées via ces liaisons. De cette manière, un criminel peut accéder facilement aux identifiants bancaires, mots de passe de compte et autres informations précieuses des utilisateurs.

Voici quelques conseils utiles rester en sécurité sur les réseaux WiFi publics :

  • Être conscient du danger : le Wi-Fi public est intrinsèquement non sécurisé. Soyez donc conscient du danger et restez prudent.
  • N'oubliez pas que tout appareil peut être à risque : les ordinateurs portables, les smartphones et les tablettes sont tous sensibles aux risques de sécurité via le Wi-Fi.
  • Traitez tous les liens Wi-Fi avec suspicion : ne présumez pas simplement que tel lien Wi-Fi est légitime. Il peut s'agir d'un faux lien mis en place par un cybercriminel qui tente de capturer des informations personnelles précieuses d'utilisateurs sans méfiance. Remettez tout en question et ne vous connectez pas à un Wi-Fi public non connu.
  • Utilisez un VPN : en utilisant un VPN lorsque vous vous connectez à un réseau Wi-Fi public, vous utiliserez effectivement un «tunnel privé» qui chiffre toutes vos données qui transitent par le réseau. Cela va grandement aider à empêcher les cybercriminels d'intercepter vos données.
  • Évitez d'utiliser certains sites Web sur des Wi-Fi publics : c'est une bonne idée d'éviter de vous connecter à des sites de réseaux sociaux, des services bancaires en ligne ou tout site Web qui stocke vos informations de carte de crédit. Cela évitera des risques. réservez ces sites pour un usage sur votre Wi-Fi personnel.

Pour conclure

L’utilisation d’un réseau Wifi public peut vous exposer à des risques majeurs liés au hacking. L’installation d’un VPN est conseillée pour répondre à cette problématique grâce à des fonctionnalités pertinentes applicables via un réseau partagé ou domestique.

Protégez votre identité en ligne et sécurisez vos informations avec NordVPN !


Ilma Vienažindytė
Ilma Vienažindytė Ilma Vienažindytė
Ilma Vienažindytė est une Content Manager passionnée par la technologie et la sécurité en ligne. En plus de son intérêt pour la tech, elle se spécialise également dans l'apport de connaissances en matière de cybersécurité sur de nouveaux marchés.