Votre IP : Inconnue · Votre statut : ProtégéNon protégéInconnue

Qu’est-ce qu’un bot ? Comprendre les bons et les mauvais bots

Les bots représentent une part considérable des flux et des activités sur Internet. Ils peuvent effectuer diverses tâches automatisées sans intervention humaine, comme le service clientèle ou l'indexation de sites web. Cependant, certains bots sont dangereux et peuvent infecter votre appareil avec des logiciels malveillants. Découvrons ensemble les différentes utilisations d’un bot, et dans quels cas ils peuvent être nocifs.

Emilie Fabre

Emilie Fabre

Qu’est-ce qu’un bot ? Comprendre les bons et les mauvais bots

Comment fonctionne un bot ?

Un bot (abréviation de “robot”) est un programme informatique conçu pour effectuer toutes sortes de tâches répétitives. Vous avez peut-être remarqué que certains sites Web contiennent des boîtes de discussion où vous pouvez taper une question et obtenir une réponse immédiate. Si vous avez déjà utilisé un tel chat, vous avez eu affaire à un robot ou un chat bot.

Les bots peuvent être utilisés avec de bonnes ou de mauvaises intentions. Les bons bots contribuent à améliorer l'expérience des utilisateurs et suivent précisément les règles créées par un webmaster. Cependant, de l'autre côté de l'échelle, il y a les bots malveillants. Ceux-ci sont souvent créés par des pirates informatiques et peuvent diffuser des logiciels malveillants, voler des informations sensibles et même ajouter un ordinateur infecté à un réseau de robots.

Comment fonctionnent les bots ?

Les différents types de bots

Les bots sont très présents sur les réseaux informatiques. Pour connaître la dangerosité d’un bot, il est important de les classifier selon leur fonction et donc, s’ils se trouvent dans la catégorie des bons ou des mauvais bots. Bien souvent, on se rend compte qu’un bot utilisé de façon bénéfique peut aussi être détourné pour des actions malveillantes, voire criminelles.

Les différents types de bons bots

Il existe différents types de bons bots en fonction de l'objectif que les développeurs tentent d'atteindre. Abordons les plus courants.

Les robots des moteurs de recherche (également appelés “web crawlers” ou “spiders”). Ces robots explorent le Web et indexent les sites Web sur des moteurs de recherche comme Google, Yahoo ou Bing.

Les chat bots. Les banques, les détaillants en ligne et de nombreux sites web utilisent des chat bots pour simuler une conversation humaine par le biais de messages vocaux ou textuels et fournir une assistance à la clientèle.

Les bots de surveillance. Comme leur nom l'indique, les robots de surveillance sont utilisés pour vérifier les performances de votre site Web et signaler tout problème éventuel.

Les robots d'assistance personnelle. Bien que Siri et Alexa soient beaucoup plus avancés que les robots ordinaires, ils fonctionnent selon les mêmes principes.

Les robots de marketing. Diverses sociétés de marketing utilisent des bots pour suivre les publicités, surveiller les avis des clients, inspecter les mots-clés tendances, etc. Il existe des dizaines d'outils en ligne différents qui aident les entreprises à mesurer toutes sortes de paramètres et à accroître leurs revenus.

Les bots agrégateurs. Ces robots collectent des informations sur divers sites Web, puis les ajoutent au fil d'actualité de la plateforme ou les transmettent directement aux utilisateurs. Par exemple, de nombreux médias vous permettent de vous abonner à leur newsletter et de recevoir chaque jour une sélection d'articles.

Les différents types de mauvais bots

Les mauvais bots ont été créés dans un but malveillant, pour le bénéfice de criminels.

Les bots de spam. Ces robots créent de faux comptes d'utilisateur, récupèrent des informations de contact et diffusent du spam sur Internet. Ils peuvent envoyer des courriers électroniques non sollicités ou poster des messages sur divers forums ou plateformes de réseaux sociaux. Les robots de spam sont utilisés pour tout, de la publicité pour certains produits à la diffusion de logiciels malveillants.

Les bots de scraping. Un bot de scraping de sites web peut télécharger l'intégralité du contenu d'un site ciblé, puis le republier ailleurs. Non seulement cette pratique viole les lois relatives aux droits d'auteur, mais elle peut aussi nuire à la réputation du site et même causer des problèmes d'indexation sur Google.

Les bots de bourrage d'identifiants. Ces robots prennent les mots de passe divulgués et vérifient s'ils correspondent à des services importants tels que Netflix, Spotify, Facebook ou Amazon. De cette façon, ils peuvent détourner d'autres comptes et les vendre en ligne.

Les bots DDoS. Lorsqu'un pirate infecte un grand nombre d'appareils avec des logiciels malveillants, ceux-ci peuvent être transformés en “ordinateurs zombies” et utilisés dans des attaques DDoS. Les robots DDoS diffusent des logiciels malveillants à d'autres appareils pour former un botnet, c'est-à-dire un réseau de robots. Plus un pirate dispose de bots, plus l'attaque est puissante.

Les bots de fraude publicitaire. Les cybercriminels peuvent entraîner des robots à cliquer sur des publicités pour générer des revenus. Imaginons qu'un affilié publie votre publicité sur son site Web et vous facture en fonction du nombre de clics que reçoit cette publicité. Ces chiffres peuvent être facilement manipulés par des robots de fraude publicitaire.

Les bots sociaux. Les bots sociaux simulent des utilisateurs humains sur les réseaux sociaux. S'ils n'indiquent pas qu'ils sont des machines, ils sont considérés comme de faux comptes. De nombreux utilisateurs sont trompés, car ils voient des informations crédibles sur un profil et supposent qu'ils conversent avec des personnes. Ce type de bot est souvent utilisé pour diffuser des opinions ou des fake news sur les réseaux sociaux ou pour stimuler la discussion dans l'intérêt de leurs opérateurs.

Les avantages et inconvénients des bots

Découvrons tout d’abord quels sont les avantages des bots informatiques :

  • Effectuent des tâches répétitives peu agréables pour les humains.
  • Beaucoup plus rapides que toute action humaine.
  • Améliorent l’expérience des internautes.
  • Exécutent leurs tâches en permanence.
  • Permettent de réduire les coûts.
  • Personnalisables et polyvalents.

Et quels sont donc les inconvénients :

  • Pour tout bon bot, il existe la possibilité de le rendre nuisible.
  • Dans certains cas, notamment les chat bots, il est parfois difficile d’obtenir une réponse précise.
  • Les bots sont programmés pour donner des réponses prédéfinies, donc souvent imprécises.
  • Ils peuvent être utilisés pour envoyer des spams, des cyberattaques ou des virus.

Pour une confidentialité totale, utilisez NordVPN.

Les bots informatiques sont-ils illégaux ?

Les bots Internet sont légaux tant qu'ils n'exercent pas d'activités illicites. Un robot en soi n'est qu'un programme informatique qui peut être utilisé de diverses manières. L'utilisation de bots pour infecter les appareils d'autres personnes avec des malwares, voler les identifiants des utilisateurs et violer les droits d'auteur est définitivement illégale. Les bots qui vous aident à interagir avec vos clients, améliorent notre navigation au quotidien ou indexent des sites Web sur Google ne violent aucune loi et leur utilisation est légale.

Comment savoir si je m'adresse à un bot ?

Vérifiez le profil. Des liens suspects, des photos d'archives et l'absence d'informations de base peuvent indiquer que le profil appartient à un bot. Un bot peut ne suivre que quelques autres profils ou simplement un groupe d'autres bots.

Posez une question spécifique. Si vous pensez discuter avec un robot, posez-lui une question générale telle que “Quel type de thé préférez-vous ?” ou “Depuis combien de temps occupez-vous votre poste actuel dans votre entreprise ?”. Les bots ne sont pas programmés pour répondre à de telles questions.

Recherchez les signes d'un langage robotique. Le langage d'un robot peut sembler anormal et répétitif. Un robot peut toujours revenir sur le même sujet, ce qui indique que vous ne parlez pas avec un véritable être humain.

Vérifiez la section des commentaires. Si les bots sont bons pour publier du contenu, ils ne savent pas répondre aux commentaires et publient toujours les mêmes choses.

Comment savoir si un bot est présent sur votre ordinateur ?

Les bons bots n'ont aucune intention de vous nuire, tandis que les mauvais bots sont susceptibles de voler vos informations personnelles, d'installer des logiciels malveillants sur votre appareil et d'ajouter celui-ci à un botnet. Si vous constatez l'un de ces phénomènes, il est probable qu'un invité indésirable se trouve dans votre système :

  • Votre ordinateur devient lent ou même se bloque occasionnellement sans aucune raison.
  • Des publicités et des fenêtres pop-up suspectes apparaissent soudainement.
  • Votre page d'accueil par défaut change.
  • Votre navigateur peut inclure des barres d'outils ou des extensions que vous n'avez pas ajoutées.
  • Votre ordinateur prend plus de temps que d'habitude pour s'éteindre.
  • Vous n’arrivez pas à rétablir des paramètres antérieurs.
  • Vous rencontrez des difficultés pour mettre à jour votre système d'exploitation.
  • Des liens suspects apparaissent sur vos profils de réseaux sociaux.
  • Le ventilateur tourne de manière excessive, même lorsque vous ne faites rien avec votre ordinateur.
  • Utilisation de la RAM plus importante que d'habitude.
  • Des contacts ont reçu des emails ou SMS de votre part, sans que vous n’ayez envoyé quoi que ce soit.

Que faire lorsque votre ordinateur est infecté par des bots ?

Si vous avez le sentiment qu'un bot a infecté votre ordinateur, vous devez agir rapidement. Chaque minute compte car les cybercriminels sont peut-être déjà en train de commettre leur coup. Voici ce que vous pouvez faire :

  1. Déconnectez votre ordinateur d'Internet afin que les pirates ne puissent plus exécuter de commandes et voler vos informations.
  2. Lancez votre ordinateur en mode sans échec.
  3. Essayez de sauvegarder toutes les informations importantes sur un disque dur externe.
  4. Vérifiez toutes les applications en cours d'exécution sur votre appareil, quittez celles que vous ne reconnaissez pas et supprimez-les.
  5. Exécutez un scan de sécurité.
  6. Réinstallez votre navigateur.

Comment protéger votre ordinateur des bots ?

En suivant ces conseils simples, vous faites un pas de plus vers plus de sécurité en ligne. En évitant les bots les plus malveillants, vous ne prendrez pas de risques inutiles.

  • Utilisez des mots de passe forts. N'utilisez pas le même mot de passe pour tous vos comptes. Un mot de passe fort doit contenir des lettres majuscules et minuscules combinées à des caractères spéciaux et des chiffres. Vous pouvez également utiliser ungestionnaire de mots de passe tel que NordPass pour créer des mots de passe complexes.
  • Mettez vos logiciels à jour sans délai. De nombreuses personnes reportent les mises à jour, mettant ainsi leur ordinateur en grand danger. Les pirates peuvent alors utiliser une faille de sécurité qui a été corrigée au cours d'une mise à jour récente et vous infecter avec un logiciel malveillant.
  • Ne cliquez pas sur des liens ou des publicités suspects. Un clic accidentel sur un lien dans un email ou un SMS peut suffire pour détourner votre ordinateur et l'ajouter à un botnet. Examinez attentivement chaque lien ou pièce jointe que vous recevez et assurez-vous qu'ils sont légitimes.
  • Optez pour un VPN. Un VPN masque votre adresse IP et chiffre toutes vos données avec un chiffrement de nouvelle génération, ce qui améliore votre sécurité en ligne. Si vous utilisez souvent le Wi-Fi public, il est indispensable d'avoir un VPN sur votre appareil. Les pirates peuvent créer de faux hotspots, vous inciter à vous y connecter et endommager votre machine. Comment utiliser un VPN ? Avec un seul compte NordVPN, vous pouvez protéger jusqu'à six appareils : smartphones, ordinateurs portables, tablettes et autres.
  • Profitez d'une fonctionnalité antivirus supplémentaire. La Protection Anti-menaces intégrée à l'application NordVPN permet de bloquer les logiciels malveillants que les bots sont susceptibles de vous envoyer, et vous empêche d'aterrir accidentellement sur un site web dangereux.
  • Évitez à tout prix les sites Web frauduleux et les publicités infectées. Si vous avez l’habitude de lire nos articles de blog, vous remarquerez que certains conseils sont valables dans beaucoup de cas pour améliorer votre confidentialité en ligne. Il en va de même pour ce conseil : fuyez les sites frauduleux et les publicités agaçantes, pop up ou non, dans le but d’éviter par la même occasion de vous retrouver avec un bot sur votre appareil. Avec un seul compte NordVPN, vous pouvez protéger jusqu'à six appareils : smartphones, ordinateurs portables, tablettes et autres. Connectez-vous dès maintenant et cliquez sur Quick Connect : l’algorithme trouve le meilleur serveur à l’instant T pour vous.

Protégez votre identité en ligne et sécurisez vos informations avec NordVPN !

Également disponible en : Bahasa Indonesia, Dansk et d'autres langues.

Emilie Fabre
Emilie Fabre Emilie Fabre
Emilie Fabre, rédactrice de contenu, pense que tout le monde devrait s’intéresser à la confidentialité en ligne. En partageant des articles liés à ce sujet et aux nouvelles technologies, elle espère pouvoir sensibiliser un maximum de personnes, toutes générations confondues.