Votre IP : Inconnu · Votre statut : ProtégéNon ProtégéInconnu
Blog Guides

Test VPN : comment vérifier que votre VPN fonctionne correctement

Bien que les VPN puissent être d’une grande utilité pour assurer votre sécurité lorsque vous naviguez sur internet, ces technologies peuvent connaître des failles. Comment s’assurer que votre VPN protège réellement vos données ? Pour cela, il est nécessaire de comprendre quelles fuites peuvent être mises en cause, et comment il est possible de tester son VPN pour résoudre ces failles.

Ilma Vienazindyte

Ilma Vienazindyte

Mar 03, 2021 · 6 min. de lecture

Test VPN : comment vérifier que votre VPN fonctionne correctement

Dans la suite de cet article, nous vous expliquons comment mener à bien ces tests, pour profiter d’un VPN sécurisé.

Tester son VPN pour assurer votre sécurité

Votre VPN est là pour vous protéger, et pour préserver vos données lors de vos navigations. Pour un VPN qui assure votre protection, parmi les différentes offres de services proposées sur internet, nous vous conseillons de ne pas prendre votre choix à la légère, et de choisir l’offre vous proposant la meilleure protection.

Si vous ne disposez pas encore d’une telle technologie de protection des données, vous pourrez télécharger un VPN sur NordVPN. Il s’agit d’un service optimal pour vous permettre de vous connecter aux applications et aux sites Web sans craindre pour votre sécurité, même lorsqu’il s’agit d’un réseau Wi-Fi public. Nous vous expliquons à suivre comment réaliser un test sur NordVPN.

Quelles sont les fuites VPN les plus courantes que vous pourriez rencontrer ?

Différentes fuites peuvent entrer en jeu, pouvant diminuer la sécurité de votre VPN. Pour repérer ces fuites, il est nécessaire de réaliser des tests VPN, qui vous assureront que vos données restent protégées, et que votre adresse IP n’est pas exposée. Voici les différents types de fuites auxquels vous pourriez vous exposer :

Les fuites d’adresse IP

Votre adresse IP reprend le rôle de votre passeport, ou de votre carte d’identité sur internet. C’est cette adresse particulière qui indique votre emplacement à travers le monde, et qui renseigne les sites sur lesquels vous naviguez. La plupart des services VPN disent protéger votre adresse IP, bien que cette protection ne soit pas toujours efficace, et que votre adresse IP puisse rester visible lors de vos navigations.

Pour éviter les fuites de votre adresse IP, vous pourrez réaliser un VPN test, à savoir que certains protocoles internet peuvent être responsables de ces fuites suite à leurs problèmes de compatibilité, les protocoles IPv4 et IPv6.

Les fuites de DNS

Bien que votre adresse IP puisse être cachée, cela ne signifie pas que votre emplacement est sécurisé. Les fuites DNS pourraient révéler cet emplacement, en dévoilant les sites que vous visitez lors de vos navigations sur internet. En anglais, DNS signifie Domain Name System : c’est un système qui transforme les noms de domaine en texte brut, puis en adresses IP.

Ce passage des noms de domaine sous la forme d’adresses IP est généralement réalisé par le fournisseur d’accès internet. En utilisant un VPN, votre adresse IP étant bloquée, il ne sera pas possible de suivre votre navigation. Les fuites DNS viennent donc mettre en danger à la fois votre historique de navigation, et votre emplacement. Pour que l’action du VPN soit efficace, les requêtes DNS doivent passer par le VPN, et non par le FAI.

Les fuites du WebRTC

Autre possibilité de fuites, les fuites liées au WebRTC. Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? En anglais, Web real-time communication, c’est un service présent sur de nombreux navigateurs que vous utilisez certainement, et qui met en œuvre des systèmes de communication en temps réel, qu’il s’agisse de services de chat vocal ou de vidéo.

Comment ce service peut-il être à l’origine de fuites de sécurité ? C’est simple, certains sites internet se servent du WebRTC pour récupérer des informations qui les intéressent, leur permettant grâce à des lignes de code de créer une faille dans votre VPN, pouvant leur permettre de découvrir votre véritable adresse IP. Cette information leur permet notamment de bloquer certains contenus par rapport à votre localisation, et peuvent également conduire à des piratages plus sérieux. Il faut donc encore une fois s’en prévenir de manière efficace.

Les principales fuites de VPN

Comment réaliser les différents tests de sécurité ?

Pour venir à bout de ces différentes failles, il sera tout d’abord important de trouver leur origine. Cela est possible en réalisant différents tests VPN, que tout le monde peut mener à bien, même sans connaissances techniques particulières. Nous vous expliquons comment procéder à ces tests.

Tests de fuite DNS et d’adresse IP

Pour découvrir si votre système est victime de fuites DNS, et tester le VPN, vous devrez vous connecter à un VPN bénéficiant d’un serveur présent dans un autre pays que le vôtre. Vous pourrez ensuite rapidement voir si des informations telles que votre emplacement ou des informations propres à votre FAI sont visibles, ce qui signifie que votre DNS connaît des fuites. L’outil dnsleaktest.com pourrait vous aider à mettre en lumière ces fuites.

Bien que ces fuites ne concernent pas directement votre adresse IP, mais les informations de votre FAI, vous devrez vous assurer d’utiliser un VPN disposant d’un système DNS chiffré pour éviter ces fuites.

Dans le cas d’une fuite d’adresse IP, il sera nécessaire de tester le VPN à la fois lorsqu’il est actif, mais aussi au moment de la phase de reconnexion. Généralement, c’est au moment de la reconnexion que votre adresse IP pourrait être partagée, et pour éviter cela, il sera nécessaire que votre VPN dispose d’un Kill switch, un outil permettant de bloquer totalement le trafic internet avant la totale reconnexion.

Voici les démarches à suivre pour tester votre VPN et repérer les possibles fuites DNS ou d’adresse IP :

1. Tout d’abord, vous devrez faire la recherche de votre adresse IP d’origine, qui vous est fournie par votre FAI. Pour obtenir cette information, vous devrez désactiver votre VPN dont le rôle est justement de cacher cette adresse IP. Une fois que vous êtes parvenu à obtenir cette adresse IP, notez-la et gardez-la précieusement en vue des prochaines étapes.

2. Vous pouvez maintenant allumer à nouveau votre VPN, et vous reconnecter sur le site Web du test. Ce site devrait normalement vous indiquer une adresse IP différente de celle que vous aurez pu prendre en note précédemment, et renseigner le pays sur lequel votre VPN est connecté.

3. Si l’adresse n’est pas différente, c’est qu’une fuite VPN est malheureusement présente.

4. Pour vous assurer que le test est concluant, rappelez-vous d’utiliser l’outil DNS Leak Test renseigné plus tôt. Il vous rassurera sur la présence des fuites. Cet outil peut également vous proposer d’autres options pour vérifier le VPN, et une inspection en profondeur des possibles fuites existantes.

5. Si après ce test, l’adresse IP qui apparaît ne correspond pas à votre adresse IP d’origine, cela signifie que vous êtes bel et bien protégé.

Pour rechercher plus précisément des fuites IPv4 ou IPv6, vous pourrez vous diriger vers les sites test-ipv6.com et ipv6leak.com pour un test de connexion VPN.

Tester les fuites WebRTC

Pour repérer une fuite WebRTC, vous pourrez utiliser le service WebRTC Leak Test. Il vous permettra de voir en quelques secondes si votre adresse IP apparaît, et donc si une fuite WebRTC est présente. Pour éviter ce type de fuites, vous pourrez directement désactiver le WebRTC, en vous rendant dans les options du navigateur que vous utilisez.

Testez la vitesse de votre VPN

En plus de l’importance de la sécurité que devrait vous apporter un VPN (c’est d’ailleurs là son principal intérêt), vous devriez également réaliser des tests visant à découvrir la vitesse du VPN. Différents points peuvent être responsables d’une perte de vitesse :

1. Tout d’abord, la distance existante entre votre véritable emplacement, et votre serveur VPN. Plus cette distance est grande, et plus la vitesse de connexion sera lente. Faites donc en sorte de choisir un serveur VPN se trouvant à proximité de votre pays.

2. Les problèmes de vitesse peuvent aussi être générés par des surcharges de serveurs VPN. Vous devrez prendre en considération ce point avant de choisir votre VPN.

3. Rappelez-vous que votre FAI est également responsable de la vitesse de votre internet, ainsi que la puissance de l’appareil que vous utilisez pour vous connecter.

4. En plus de ces différents points, le niveau de chiffrement pourrait diminuer la vitesse du VPN, et vous devrez également vous assurer que vos paramètres pare-feu n’ont pas d'impact négatif sur trafic VPN.

5. Enfin, le dernier point à prendre en compte, est le fait qu’un grand nombre de pays ne disposent que d’une bande passante de mauvaise qualité. Tout ne dépend donc pas de vous.

Ces différents tests ont-ils pu vous aider à vous assurer que votre VPN ne présentait pas de fuites ? Ces tests sont essentiels pour assurer votre sécurité sur internet, ils vous aideront également à choisir un VPN de qualité.