Votre IP : Unbekannt · Votre statut : Non Protégé Protégé

Une très bonne raison d’être enthousiaste de l’arrivée de NordLynx (en un mot : la vitesse)

Apr 26, 2020 · 7 min. de lecture

Une très bonne raison d’être enthousiaste de l’arrivée de NordLynx (en un mot : la vitesse)

NordLynx, notre tout nouveau protocole basé sur WireGuard®, arrive enfin sur toutes les applications NordVPN, et ce, depuis la semaine dernière. Pour les utilisateurs de Linux, cette solution est déjà disponible depuis un certain temps. En effet, nous avons choisi ce logiciel d’exploitation comme plate-forme pilote pour tester cette nouvelle technologie. Cela nous a permis d’analyser NordLynx en conditions réelles, de modifier certaines configurations et d’optimiser l’expérience de nos clients. Désormais, nous sommes prêts à intégrer cet outil aux autres plateformes majeures : Windows, Mac, iOS et Android.

Nous savions pertinemment qu’en utilisant la technologie WireGuard®, NordLynx devrait être bien plus rapide que n'importe quel protocole VPN actuellement proposé. Cependant, nous ne pouvions nous appuyer sur nos propres suppositions. Nous avons donc effectué de nombreux tests – 256 886 pour être exact – afin de cerner les performances de notre prochaine solution Nordlynx. Aujourd’hui, nous sommes ravis de partager avec notre communauté ces résultats probants.

Tout d'abord, remettons brièvement les « choses » dans leur contexte.

Tests de vitesse : la configuration

Afin de définir en détails les résultats de ces tests de vitesse, commençons par examiner la méthodologie que nous avons appliquée.

Notre objectif était de comprendre comment un protocole VPN affecte la vitesse de connexion. Nous avons admis quatre scénarios. Ceux-ci couvrent la majorité des modèles liés à l'utilisation d’un VPN :

1. Le client est connecté au serveur VPN le plus proche et le serveur de contenu est aussi proche que possible du serveur VPN ;

2. Le client est connecté à un serveur VPN situé à l'étranger, mais le serveur de contenu est aussi proche que possible du serveur VPN;

3. Le client est connecté au serveur VPN le plus proche, mais le serveur de contenu est loin du serveur VPN;

4. Le client est connecté à un serveur VPN situé à l'étranger et le serveur de contenu est loin du serveur VPN.

Afin d’assurer l’efficacité de nos tests de vitesse, nous avons créé une image Docker équipée avec les configurations de trois protocoles VPN distincts (NordLynx, OpenVPN et IKEv2) et l'outil CLI Speedtest d'Ookla. Lorsque l'image est montée sur une machine virtuelle (VM), celle-ci procède toutes les 2 minutes à :

  • L’envoi d’une requête à l'API NordVPN afin de spécifier un serveur VPN recommandé
  • La sélection aléatoire d’un protocole à tester
  • La définition aléatoire d’une cible de test

La cible du test fait référence à une combinaison d’informations : le choix du pays associé au serveur VPN à utiliser (choisi dans une liste¹) et la sélection d’un pays pour le serveur Speedtest (choisi dans une liste).

Afin d’obtenir des données déterminantes pour comparer la vitesse de connexion VPN de chaque protocole, nous avons utilisé 47 machines virtuelles et 9 fournisseurs différents² localisés dans 19 villes distinctes³ et 8 pays différents⁴.

Chaque test a généré une ligne de données qui comprenait :

1. L’horodatage de l’analyse

2. L’emplacement de la machine virtuelle

3. La localisation du serveur VPN

4. L’emplacement du serveur Speedtest

5. Le protocole VPN testé

6. La vitesse de téléchargement

7. La vitesse d’upload

Ainsi, nous avons effectué quotidiennement environ 8200 tests de vitesse pendant un mois. (Fig. 1)

Tests effectués quotidiennement, répartis par protocole
Figure 1. Tests effectués quotidiennement, répartis par protocole.

Comme vous pouvez le constater depuis ce graphique ci-dessous, quelques tests supplémentaires ont été effectués avec OpenVPN par rapport aux deux autres protocoles. La répartition inégale des serveurs par protocole dans notre réseau argumente cette caractéristique. Actuellement, OpenVPN est le protocole le plus populaire auprès des utilisateurs de NordVPN. Par conséquent, notre réseau est constitué d’un nombre supérieur de serveurs qui prennent en charge OpenVPN. En toute logique, NordVPN propose moins de serveurs autorisant l’IKEv2 et NordLynx.

Nombre de tests par protocole
Figure 2. Nombre de tests par protocole.

Pourquoi avoir réalisé autant de tests ?

Avant de passer aux résultats, reprenons rapidement certains principes de base associés à Internet.

Le routage de paquets réseau entre l'ordinateur d'un utilisateur et un serveur cible (web, jeu ou autre serveur de contenu) est assuré en plusieurs étapes :

Facteurs affectant la vitesse de connexion
Figure 3. Facteurs affectant la vitesse de connexion.

De nombreux facteurs peuvent affecter la vitesse de téléchargement et d’upload lors de chaque étape. La rapidité et stabilité permanente d’une connexion est évidemment presque impossible.

Selon le modèle, nos appareils sont affectés par une limite maximale de débit. Si vous avez un iPhone 11 équipé du Wi-Fi 6, par exemple, sa limite de débit théorique est de 10 Go/seconde. Les modèles plus anciens disposant d’un Wi-Fi 5 ou Wi-Fi 4 limitent respectivement leur vitesse de connexion Internet à 2,34 Go/s. et 450 Mo/s.

De plus, votre routeur Wi-Fi a également des limitations matérielles. Le routeur et le téléphone peuvent être fortement surchargés au moment où vous exécutez un test de vitesse. Votre FAI peut être « dépassé » face à un nombre important d’internautes essayant de regarder Tiger King sur Netflix en 4K tout en travaillant à domicile.

Et cette liste d’éléments déterminants ne s’arrête pas là. En effet, il existe des dizaines d'autres facteurs pouvant impacter la vitesse lors du routage de données (Fig. 3). Toutefois, il est inutile de les considérer en ce moment. Concrètement, nous devions tester autant de situations que possible. Voilà pourquoi nous avons effectué un si grand nombre de tests et examiné les distributions de valeurs plutôt que des nombres absolus.

Les résultats : NordLynx est plus rapide ?

Vous rappelez-vous des scénarios mentionnés au début de cet article ? Voyons maintenant les résultats des tests de vitesse associés à ces situations.

Scénario : le client est connecté au serveur VPN le plus proche et le serveur de contenu est aussi proche que possible du serveur VPN.

Pour analyser ce scénario, toutes les cibles sélectionnées au hasard (serveur VPN, emplacement de machine virtuelle et serveur Speedtest) étaient localisées aux États-Unis. Voici les vitesses de téléchargement que nous avons observées :

Vitesse de téléchargement du routage par protocole
Figure 4. Vitesse de téléchargement du routage par protocole (VM – USA, serveur VPN – USA, serveur Speedtest – USA).

Ces graphiques mettent en évidence certaines informations. Premièrement, NordLynx a évidemment des valeurs moyennes et médianes plus élevées concernant la vitesse de téléchargement. L’IKEv2 est deuxième et l’OpenVPN troisième dans ce classement de statistiques.

Une autre chose importante à noter est la variance de chaque graphique. Que se passe-t-il ici ? Comme nous l’avons mentionné précédemment, de nombreux facteurs peuvent affecter la vitesse de connexion. En considérant cette information, nous pouvons affirmer que le protocole VPN relève une limite supérieure relative à la vitesse de téléchargement. Plus cette donnée est importante, plus la variance de la vitesse de téléchargement du routage l’est aussi. Pourquoi cela ? Car la réduction potentielle de la vitesse engendrée par les conditions environnementales ne peut être négligée.

Scénario: le client est connecté à un serveur VPN à l'étranger, mais le serveur de contenu est aussi proche que possible du client.

Cet exemple évoque des résultats des tests effectués à l'aide d'une machine virtuelle et d'un serveur Speedtest situés au Royaume-Uni. Le serveur VPN est, quant à lui, localisé aux États-Unis. Voici ce que nous avons observé :

Vitesse de téléchargement du routage par protocole
Figure 5. Vitesse de téléchargement du routage par protocole (VM – Royaume-Uni, serveur VPN – USA serveur Speedtest – Royaume-Uni).

Nous pouvons constater ce principe : une distance accrue entre un utilisateur et un serveur de contenu tout en profitant d’un serveur VPN à « mi-distance » engendre une telle surcharge de traitement que le protocole, lui-même, joue un rôle secondaire concernant la vitesse de téléchargement. Les valeurs moyennes et médianes sont toujours plus élevées pour NordLynx. Toutefois, la différence n'est pas aussi impressionnante que lors du premier scénario.

Scénario: le client est connecté au serveur VPN le plus proche, mais le serveur de contenu est loin du serveur VPN.

Le troisième exemple évoque des résultats où la machine virtuelle et le serveur VPN sont situés aux États-Unis. Le serveur Speedtest est, quant à lui, situé au Royaume-Uni.

Vitesse de téléchargement du routage par protocole
Figure 6. Vitesse de téléchargement du routage par protocole (VM – USA, serveur VPN – USA, serveur Speedtest – UK).

La lecture de ces graphiques est moins accessible que les précédents. La désignation des « gagnants » en termes de vitesse de téléchargement est moins évidente. Cependant, ces graphiques présentent clairement une information : la distance entre un serveur VPN et un serveur de contenu est le principal facteur d’une réduction de vitesse.

Au lieu d’étudier le dernier scénario, nous nous arrêterons ici afin de se concentrer sur ce facteur « distance ». Pour mieux visualiser son impact, nous avons ajouté plus d'informations à l'ensemble des données existant : la distance entre le pays d'un serveur VPN et le pays d'un serveur Speedtest.

Différence de vitesse de téléchargement par protocole
Figure 7. Différence de vitesse de téléchargement par protocole.

Chaque point dans ce graphique représente une vitesse de téléchargement moyenne en fonction de la distance entre un serveur VPN et un serveur Speedtest. Ce que nous pouvons constater ici est passionnant : si vous vous connectez à un serveur VPN près de chez vous et téléchargez du contenu à partir d'un réseau de diffusion de contenu situé à quelques milliers de kilomètres, vous pouvez vous attendre à une vitesse de téléchargement jusqu'à 2 fois plus élevée avec NordLynx ! Naturellement, lorsque la distance s'allonge, la différence de vitesse de téléchargement diminue également.

Qu'en est-il de la vitesse de téléchargement ? Comme vous pouvez le constater depuis le graphique ci-dessous, les résultats sont relativement similaires.

Différence de vitesse de téléchargement par protocole
Figure 8. Différence de vitesse de téléchargement par protocole.

Soutenu par les résultats de ces tests de vitesse approfondis, nous pouvons dire que les vitesses de téléchargement et d’upload peuvent être jusqu'à deux fois plus rapides avec NordLynx par rapport à OpenVPN et IKEv2. Cela s'applique lorsque la distance entre un serveur VPN et un serveur de contenu peut atteindre quelques milliers de kilomètres. Vous pouvez vous demander : avez-vous regardé la véracité de ces résultats ? La réponse courte est oui. Nous en parlerons plus en détail dans notre prochain article de blog.

Conclusion : quelle sera la prochaine étape ?

Dans un avenir proche, de nombreuses informations concernant la vitesse d’un VPN ne manqueront pas de surprendre les internautes. Toutefois, pour l'instant, nous souhaitons donner accès à nos 256 886 lignes de nos données de test de vitesse afin d’informer nos utilisateurs en toute objectivité. N'hésitez pas à analyser chacune de ces statistiques, tirer vos propres conclusions avant de les partager avec nous.

Information additionnelle

¹ USA, CA, DE, HK, SG, AU, UK, NL, FR, JP, SE

² 100 To, ALTUHOST, DigitalOcean, GloboTech, Linode, ONEPROVIDER, Online SAS, OVH, Vult.

³ Amsterdam, Atlanta, Chicago, Dallas, Francfort, New York, Londres, Hong Kong, Los Angeles, Miami, Montréal, Maris, San Jose, Seattle, Singapour, Stockholm, Sidney, Tokyo, Toronto

⁴ FR, GB, USA, DE, NL, JP, SG, AU


Ilma Voigt
Ilma Voigt successAuteur vérifié

Ilma Voigt est une gestionnaire de contenu passionnée de technologie et de sécurité en ligne. Outre ses écrits sur la technologie, elle est également spécialisée dans la diffusion d'informations sur la cybersécurité sur de nouveaux marchés.


S’inscrire au blog NordVPN