Votre IP : Inconnue · Votre statut : ProtégéNon protégéInconnue

Google Manifest V3 signe-t-il la fin des bloqueurs de publicité ?

Google prévoit de passer de Manifest V2 à la V3 d’ici janvier 2023. Un changement qui pourrait avoir un impact conséquent sur le fonctionnement des extensions de votre navigateur Chrome. De nombreux internautes se demandent notamment si leur bloqueur de publicité sera affecté. Cette mise à jour va-t-elle réduire l’efficacité de votre adblocker à néant ? Retrouvez en détails toutes les conséquences du passage à Manifest V3.

Delphine Lacour

Delphine Lacour

Google Manifest V3 signe-t-il la fin des bloqueurs de publicité ?

Qu’est-ce que Manifest V3 ?

Manifest V3 est une API (application programming interface) qui sera utilisée par Google pour remplacer Manifest V2 dans son navigateur Chrome. Concrètement, ces API servent à déterminer les actions qui peuvent être réalisées par les extensions, telles que les modifications qu’elles peuvent opérer sur les paramètres de votre navigateur, ou encore l’endroit où elles stockent leurs données.

D’après Google, la mise en place de la V3 de Manifest a pour objectif d’améliorer la sécurité et la transparence lors de l’installation et de l’utilisation des extensions de navigateur par les internautes. Néanmoins, elle risque d’avoir un impact considérable sur l’expérience de navigation des utilisateurs.

En effet, Manifest V3 vise à changer les règles de fonctionnement des extensions de manière significative. L’une des conséquences est le risque d’une baisse de performance de certaines de ces extensions, notamment les bloqueurs de publicités.

La mise en place de Manifest V3 pourra affecter les utilisateurs de Chrome, mais également ceux de Firefox, les extensions de ce navigateur étant aussi amenées à fonctionner avec cette API. Mais tous les navigateurs basés sur Chromium risquent d’en pâtir également : par exemple, Brave, Vivaldi et d’autres navigateurs sécurisés seront affectés, ainsi que des options populaires telles que Microsoft Edge.

Que se passera-t-il après le passage à Manifest V3 ?

La transition vers Manifest V3 se déroule progressivement depuis 2018 ; cependant, la V3 de l’interface sera officiellement mise en place en janvier 2023. D’ici juin 2023, Manifest V2 ne sera plus supportée, il sera donc impossible de trouver des extensions fonctionnant avec cette API. Voici, en pratique, ce qui changera réellement suite au passage à la V3.

La nouvelle API de Google dictera de toutes nouvelles règles de fonctionnement et de conception pour les développeurs d’extensions de navigateur. Pour comprendre le changement que cela implique, il faut tout d’abord savoir que de nombreuses extensions reposent sur un code stocké à distance sur le Cloud. Il peut donc être difficile d'évaluer si une extension est risquée ou non, une grande partie de son code n'étant pas stockée dans les fichiers téléchargeables. C’est là qu’intervient Manifest V3.

Cette nouvelle version obligera les extensions de navigateur à contenir l’intégralité du code qu’elles vont exécuter. Google pourra ainsi analyser chaque extension afin de détecter les risques potentiels. Par ailleurs, Manifest V3 oblige les extensions à obtenir l’autorisation de Google pour les modifications qu’elle pourra apporter à votre navigateur.

En d’autres termes, la V3 de Manifest donnera plus de pouvoir à Google afin de surveiller, voire bloquer les extensions qui iront à l’encontre de ces nouvelles règles. Ce nouveau fonctionnement améliorera nettement la sécurité de l’utilisateur final, et semble être totalement dans son intérêt. Du moins, en apparence.

L’impact de Manifest V3 sur les bloqueurs de publicité

Rappelons d’abord le principe d’un bloqueur de publicité : il s’agit d’une extension ou d’un logiciel permettant d’empêcher le chargement des publicités sur les sites web que vous visitez. Des millions d’internautes utilisent ces bloqueurs de publicité, aussi appelés adblockers, pour masquer les publicités agaçantes et profiter d’une navigation plus fluide.

En plus d’offrir un meilleur confort de navigation, les bloqueurs de publicités réduisent également les risques d’atterrir sur un site web malveillant à cause d’un lien contenu dans une publicité, à l’exemple des pop-ups de phishing.

Actuellement, Manifest V2 comprend une API nommée Web Request. Cette interface de programmation permet d’examiner les interactions entre un navigateur et un site web. Elle sert notamment à modifier et à bloquer les requêtes vers un domaine spécifique, ce qui constitue la base du fonctionnement des bloqueurs publicitaires.

Néanmoins, Manifest V3 implique le remplacement de Web Request par une API différente : Declarative Net Request. La principale conséquence de ce changement est que les extensions ne seront plus en mesure de surveiller l’activité web en son ensemble. Elles devront donc déclarer à l’avance comment un certain type d’activité sera géré, via la création d’une liste prédéterminée d’URL à bloquer.

Par ailleurs, la nouvelle API de Google n’autorisera les extensions à exécuter que 30 000 règles (une règle étant un mécanisme permettant de bloquer une adresse spécifique). Étant donné que ce nouveau mode de fonctionnement déclaratif nécessiterait d’en exécuter au moins 10 fois plus, l’efficacité des adblockers s’en trouvera fortement réduite.

De manière générale, Manifest V3 offrira donc à Google un contrôle plus important sur le fonctionnement des extensions de navigateurs. Ce qui en interroge plus d’un sur les véritables motivations du géant américain. Google ayant en effet besoin de ces revenus publicitaires, il s’agit donc probablement d’un moyen pour la firme de limiter l’utilisation des bloqueurs de publicité et leur efficacité pour masquer les publicités intrusives.

NordVPN sera-t-il affecté par Manifest V3 ?

Contrairement à d’autres outils de sécurité en ligne, NordVPN ne sera pas affecté par la mise en place de Manifest V3.

En particulier, la fonctionnalité Protection Anti-menaces de NordVPN, qui agit notamment pour bloquer les publicités agaçantes et malveillantes, fonctionne indépendamment de votre navigateur. Elle n’a donc pas besoin d’utiliser l’API Manifest pour fonctionner.

Ainsi, que vous utilisiez l’application de bureau ou sur votre mobile, vous pourrez toujours profiter d’une navigation sécurisée et sans publicité. Tandis que les extensions de navigateur devront s’adapter aux nouvelles règles dictées par Manifest V3 avec une perte inévitable d’efficacité, Protection Anti-menaces continuera de fonctionner de manière optimale.

En outre, cette fonctionnalité permet de bloquer les traqueurs en ligne, ainsi que l’accès aux sites web dangereux et le téléchargement de logiciels malveillants, pour une navigation totalement fluide.

Armez-vous contre les publicités et la collecte de vos données : téléchargez NordVPN.

Également disponible en : Deutsch, English et d'autres langues.

Delphine Lacour
Delphine Lacour Delphine Lacour
Curieuse à propos des nouvelles technologies, Delphine Lacour s'intéresse aux usages des internautes au quotidien et aux problématiques de cybersécurité. Elle s'attache à partager un maximum de contenu pertinent pour partager cet intérêt avec le plus grand nombre.