Votre IP : Unbekannt · Votre statut : Non Protégé Protégé

Ransomware : tout savoir sur ces virus inquiétants

May 31, 2020 · 5 min. de lecture

Ransomware : tout savoir sur ces virus inquiétants

Parmi les nombreuses « familles » de virus, le ransomware est, sans doute, l’un des programmes malveillants les plus inquiétants. Comment fonctionne un virus ransomware ? Quelles solutions sont recommandées pour éviter ou supprimer définitivement ces programmes ? Ce guide complet répondra à ces questions.

Ransomware : définition

Un ransomware (traduisible par « rançongiciel ») est un virus destiné à prendre en otage certaines données personnelles et sensibles. Naturellement, face à une digitalisation toujours plus importante incitant un stockage massif d’informations depuis un ordinateur, smartphone ou une tablette tactile, ces programmes malveillants ne cessent de faire de nouvelles victimes sur le web. Sans surprise, les professionnels sont ici des « cibles » attrayantes pour les pirates. Toutefois, chaque internaute peut être concerné par ces attaques.

Comment fonctionne une attaque ransomware ?

En pratique, un ransomware agit « en transparence ». En d’autres mots, il est presque impossible de détecter la première phase de piratage : le fishing. Cette manipulation malveillante permet à un pirate d’accéder à distance à vos données personnelles. Ainsi, chaque fichier sensible stocké sur votre appareil peut être consulté. Naturellement, les photos et vidéos sont les données priorisées par les hackers ! Toutefois, de nombreux professionnels sont également concernés par une attaque ransomware où la subtilisation de fichiers déterminants évoque souvent des situations complexes.

Après cette première phase, le virus ransomware agira en tant que « parasite » ; l’accès aux données personnelles en question deviendra alors impossible. Suite à cela, un message électronique est envoyé à la victime afin d’exposer un scénario typique :

« Je viens de pirater vos photos/vidéos ; inutile de les chercher sur votre ordinateur… Celles-ci m’appartiennent désormais. Si vous souhaitez les récupérer, envoyez-moi 5 Bitcoins dans les 5 prochains jours. »

Les différents types de ransomware

Les Cryptolocker

Un virus malware de type Cryptolockers ne se limite pas à rendre inaccessibles certaines données personnelles, mais paralyse totalement l’appareil d’une victime. Ainsi, un verrouillage total de votre équipement est constaté. L’installation d’un programme spécifique depuis votre disque dur engendre cette situation difficile. Le virus Peyta est, sans conteste, l’exemple de Cryptolockers le plus tristement célèbre.

Les Crypto-malwares

Les Crypto-malwares font référence aux ransomwares les plus recensés sur le web. Ceux-ci utilisent un système de chiffrement de données complexe afin de compromettre l’accessibilité de certaines données personnelles. Le virus WannaCry est l’un des exemples les plus inquiétants de ces dernières années.

Les Scarewares

Le terme « Scareware » est souvent méconnu des internautes. Pourtant, ce ransomware est largement utilisé par les pirates pour s’introduire rapidement dans le système de leurs victimes. Le principe est simple : un faux logiciel prétend que votre appareil présente des problèmes de fonctionnement. Celui-ci requiert alors une autorisation de votre part pour acheter un programme et remédier à cette situation. S’il est possible d’ignorer ces notifications, celles-ci provoqueront plus tard le verrouillage de l’appareil en question.

Les Doxwares

Les Doxwares sont des virus ransomwares particulièrement dangereux. En effet, ceux-ci provoquent chaque année des situations dramatiques. Brièvement, un doxware effectue une copie instantanée de certaines données sensibles (photos ou vidéos). Suite à cela, un e-mail est envoyé à la victime en l’informant que ces médias seront divulgués en public sans action de sa part. Évidemment, une rançon conséquente sera imposée par le pirate.

D’autres Doxwares activent à distance la webcam de leurs victimes afin de filmer des séquences à leur insu. Cette méthode de piratage fut particulièrement recensée en France lors de la période de confinement de 2020 suite à la propagation du virus Covid-19.

La propagation d’un virus ransomware

Un ransomware peut être propagé de différentes manières :

Phishing par e-mail :

Un pirate vous envoie un e-mail présentant une offre immanquable ou une information cruciale. Un simple clic permet alors une liaison directe. Si la majorité de ces messages électroniques sont automatiquement placés dans la boîte de réception « courrier indésirables », certains d’entre eux parviennent tout de même à contourner l’analyse de votre messagerie web.

Réception d’un lien malveillant :

Très souvent, la réception d’un lien malveillant est effectuée via un réseau social tel que Facebook ou Twitch, par exemple. Le piratage du compte d’un ami est une stratégie régulièrement recensée pour appliquer cette méthode inquiétante.

Téléchargement direct :

En naviguant sur Internet, vous pourriez être redirigé vers un site web aux allures rassurantes. Néanmoins, certains domaines sont conçus pour propager un ransomware sans cibler un internaute en particulier. Un programme malveillant est ainsi automatiquement téléchargé ou intégré dans un fichier volontairement reçu.

Téléchargement en P2P (Peer To Peer) :

Les logiciels P2P tels que Vuze permettent de télécharger des données depuis l’ordinateur d’un utilisateur. Or, si cette solution était autrefois privilégiée par de nombreux internautes, celle-ci fait désormais référence à des tentatives de hacking non-négligeables. Les ransomwares sont ici des exemples qui ne manqueront pas d’amener les internautes à revoir leurs méthodes de téléchargement.

Comment supprimer définitivement un ransomware ?

L’installation d’un logiciel anti ransomware est évidemment une solution essentielle pour supprimer ces programmes malveillants. Semblables aux anti-virus dits « classiques » aux premiers abords, ces solutions sont néanmoins spécialisées dans la détection de ransomwares.

Quels sont les principales différences entre un logiciel anti ransomware gratuit (ou payant) et un anti-virus ? La réponse à cette question fait référence à la base de données associée à ces softs. En effet, un anti-virus proposera une liste généraliste des programmes malveillants propagés sur Internet. Les logiciels anti ransomwares, quant à eux, intègreront une base de données plus complète concernant les ransomwares identifiés. Ces softs assurent donc une meilleure protection face aux rançongiciels.

Toutefois, si votre appareil a d’ores et déjà été infecté par un ransomware de type Crypto-malwares, aucune « ransomware solution » réellement efficace ne vous permettra de chiffrer vos données sans utiliser la clé détenue par le pirate en question.

Ransomware : que faire pour éviter ces virus ?

En tant qu’internaute, il est indispensable d’adopter certains réflexes et de changer vos habitudes afin d’éviter l’infection d’un ransomware. Ces recommandations ne manqueront pas d’optimiser votre sécurité en ligne.

  • Ne cliquez jamais sur un lien douteux, analysez méthodiquement l’expéditeur (en cas de doute, n’hésitez pas à contacter la personne en question).
  • Méfiez-vous de l’ingénierie sociale, ces méthodes sont destinées à vous convaincre de certaines choses sans aucun véritable fondement.
  • Stockez vos données sensibles sur des périphériques externes afin de les récupérer sans aucune difficulté en cas de pirate.
  • Gardez à jour votre équipement et vos logiciels ; l’installation d’une nouvelle version permet d’accéder à de nouvelles fonctionnalités, mais aussi de corriger certaines failles de sécurité
  • Faites le ménage sur votre mémoire de stockage et supprimez immédiatement les applications et logiciels installés à votre insu.
  • Utilisez un VPN pour chiffrer vos données et protégez-vous avec NordVPN ; nos services vous permettront de préserver votre confidentialité en ligne grâce à des outils redoutables.

Pour conclure

Que vous soyez un internaute connecté depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette tactile, l’infection d’un ransomware est un risque non-négligeable. Les informations concernant les différents rançongiciels présentées dans cet article vous permettront de cerner certains principes afin de mieux vous protéger. Par ailleurs, n’hésitez pas à appliquer nos recommandations sans aucune modération ; celles-ci ne manqueront pas de préserver votre confidentialité tout en limitant les risques de piratage toujours plus recensés sur le web.


Ilma Voigt
Ilma Voigt successAuteur vérifié

Ilma Voigt est une gestionnaire de contenu passionnée de technologie et de sécurité en ligne. Outre ses écrits sur la technologie, elle est également spécialisée dans la diffusion d'informations sur la cybersécurité sur de nouveaux marchés.


S’inscrire au blog NordVPN