Votre IP : Inconnu · Votre statut : ProtégéNon protégéInconnu

Les rootkits, c’est quoi ? Comment les supprimer ?

Vous avez peut-être rencontré des formes de logiciels malveillants en surfant en ligne. Il existe un type de malware qui est plus dangereux que tous les autres. Les rootkits présents dans votre système sont très difficiles à supprimer et à détecter. Découvrez dans cet article les principaux types de rootkits, les moyens de les éviter et de les supprimer.

Emilie Fabre Emilie Fabre

Emilie Fabre

Les rootkits, c’est quoi ? Comment les supprimer ?

Définition d’un rootkit

Un rootkit est un type de malware ou logiciel malveillant utilisé pour infecter un ordinateur, qui permet notamment au hacker d’installer différents outils lui donnant un accès à distance privilégié au PC concerné. Ce qui rend ces logiciels dangereux, c’est la difficulté que les antivirus et logiciels de sécurité éprouvent pour les détecter. Car ils sont souvent discrets et au cœur du système d’exploitation.

Le rootkit peut être accompagné de nombreux outils tels qu’un programme qui permet de capturer les mots de passe, un bot pour mener des attaques DDoS ou étant capable de désactiver les logiciels de sécurité, un enregistreur de frappe pour le clavier, un autre module pour subtiliser les informations de cartes de crédit et de comptes bancaires en ligne.

Comment fonctionnent les rootkits ?

Un rootkit est un ensemble de logiciels malveillants cachés dans votre ordinateur, conçus pour atteindre des zones généralement inaccessibles à un utilisateur non autorisé et prendre le contrôle de votre système. Les pirates peuvent exploiter les vulnérabilités de votre logiciel pour l'ajouter et le contrôler à distance.

Les rootkits sont très difficiles à détecter car ils utilisent des techniques sophistiquées pour éviter la détection. Ils peuvent se cacher au niveau du noyau, qui contrôle l'ensemble de votre système, ou se faire passer pour d'autres logiciels et même tromper les applications de détection. Les rootkits peuvent également démarrer avec votre système d'exploitation et intercepter ses communications.

Outre votre ordinateur portable ou de bureau, un rootkit peut également cibler les appareils IOT (Internet of Things). Il présente un niveau de menace élevé et est difficile à détecter et à supprimer. Il est donc important de prévoir une sécurité pour tous vos appareils connectés à la maison.

Installez NordVPN sur vos appareils dès maintenant
et surfez en toute sécurité !

Comment les utilisateurs sont infectés par des rootkits

Un rootkit peut infecter le système des utilisateurs de différentes manières, sans que ces derniers ne se rendent compte de l’infection :

  • Il peut se greffer sur les logiciels fiables que vous téléchargez en ligne. Il peut être mis en œuvre par un site Web, un tiers ou parfois même par les développeurs eux-mêmes ;
  • Lorsque les pirates obtiennent ou en volent vos identifiants d'accès par le biais de l'ingénierie sociale, d’un cheval de Troie ou d’un malware ;
  • Par des sites Web compromis. Vous pouvez télécharger automatiquement un rootkit lorsque vous y accédez ;
  • Des clés USB corrompues.

Types de rootkits

Découvrez ci-dessous les principaux types de rootkits présents en ligne.

Rootkit mode noyau

C'est l'un des rootkits les plus compliqués à détecter car ils ciblent le cœur du système d'exploitation de votre ordinateur. Les pirates insèrent leur propre code dans le noyau de votre système d'exploitation. Le niveau du noyau est comme le centre de contrôle de votre appareil, ce qui signifie que ce rootkit peut prendre le contrôle de l'ensemble de votre système et leur permettre de voler facilement vos informations personnelles.

Rootkit mode utilisateur

Contrairement au rootkit en mode noyau, ce type de rootkit opère au niveau des applications de l'ordinateur, détourne les processus, manipule les logiciels et compromet vos données. Il est plus facile à détecter car il opère au niveau du software. De plus, ces rootkits en mode utilisateur ne fournissent au pirate qu'un accès limité à l'ordinateur.

Bootkits

Un bootkit est un type d'infection malveillante qui cible le Master Boot Record situé sur la carte mère de l'ordinateur. De cette manière, l'exécution d'un programme malveillant avant le chargement du système d'exploitation est possible. Le principal avantage d'une infection par bootkit est qu'elle ne peut pas être détectée par les processus des systèmes d'exploitation standard, car tous les composants résident en dehors du système de fichiers Windows.

Rootkit de micrologiciel

Bien qu'ils soient comparativement plus rares que les autres types, ces rootkits accèdent à votre micrologiciel, qui contrôle des appareils spécifiques tels que les routeurs, les périphériques de PC, etc. Il est lié à votre matériel et peut agir comme le système d'exploitation de certains appareils. Par conséquent, les hackers pourraient prendre le contrôle total de certains appareils, surveiller votre activité en ligne, mais aussi enregistrer vos frappes sur le clavier.

Rootkit hyperviseur

Ces rootkits peuvent exécuter votre système d'exploitation dans une machine virtuelle. Ainsi, ils interceptent les communications/demandes entre le matériel et le votre système d'exploitation d'origine, prenant ainsi le contrôle de votre appareil. Les logiciels de sécurité courants qui fonctionnent en mode utilisateur ou noyau ne sont pas efficaces dans ce cas, car le noyau peut ne pas savoir s'il est exécuté sur le matériel légitime ou non.

Rootkit bootloaders

Ce type de rootkit cible le système de démarrage de votre ordinateur. Il charge le système d'exploitation de ce dernier lorsque vous allumez ce dernier. Un kit d'outils de démarrage attaque alors ce système, remplaçant le chargeur de démarrage légitime de votre ordinateur par un chargeur piraté. Cela signifie que ce rootkit est activé avant même que le système d'exploitation de votre ordinateur ne soit allumé.

Comment identifier si votre ordinateur a été infecté par un rootkit ?

Par définition, identifier un rootkit est difficile, car son but est de rester très discret. Heureusement, il existe certains signes qui peuvent vous conduire à considérer une infection par rootkit.

  • Votre système d’exploitation a un comportement étrange : un écran bleu ou une réponse lente voire inexistante doivent vous mettre la puce à l’oreille. En effet, selon le type de rootkit utilisé par le hacker, il peut avoir accès directement au cœur de votre ordinateur.
  • Des irrégularités affectant votre connexion Internet : vous remarquez que votre trafic réseau est beaucoup plus important que d’habitude, une connexion intermittente ou que votre navigateur se comporte de façon anormale ? Là encore, cela peut être dû à la présence d’un rootkit dans votre ordinateur.
  • Des changements dans les paramètres de votre ordinateur que vous n’avez pas effectué. Si vous remarquez que des paramètres ont été modifiés sans votre permission, c’est probablement car un pirate informatique a accès à vos paramètres via le rootkit.

Comment supprimer les rootkits

Heureusement, les attaques de rootkit ne sont plus très fréquentes aujourd'hui, car divers systèmes de protection du noyau sont plus répandus. Cependant, si vous êtes infecté, le processus de suppression peut être assez compliqué. Voici comment les éliminer :

  • Utilisez des outils tiers tels que des applications antivirus et anti-rootkit. Essayez d'utiliser plusieurs outils différents car un seul pourrait ne pas suffire à l'éliminer. Assurez-vous que les outils sont réputés et de confiance ;
  • Réinstallez votre système d'exploitation. Selon le type de rootkit, cela peut potentiellement nettoyer l'appareil infecté ;
  • Dans le cas de rootkits de micrologiciels, de démarrage ou de noyau, les logiciels tiers peuvent être inefficaces. Vous devrez sans doute sauvegarder vos données, effacer votre système et tout réinstaller à nouveau pour vous en débarrasser.

Protégez-vous contre les rootkits et autres logiciels malveillants

Le meilleur remède contre tous les types de logiciels malveillants est la prévention. Pour réduire au minimum le risque d'infection par un rootkit, vous pouvez suivre les recommandations suivantes :

  • Effectuez une analyse de rootkit au moins une fois par mois. Vous pouvez utiliser des outils tiers réputés. Assurez-vous que ces derniers soient sûrs et axés sur la protection de la confidentialité ;
  • Évitez de télécharger des logiciels à partir de sites Web douteux. Utilisez les sites officiels des développeurs ou les magasins officiels de confiance ;
  • Ne téléchargez pas de pièces jointes que vous ne reconnaissez pas et n'ouvrez jamais de liens suspects ;
  • N'utilisez pas de périphériques USB auxquels vous ne faites pas confiance ;
  • Ne répondez pas aux emails d’hameçonnage et ne donnez pas vos informations à des escrocs (ou à toute personne en qui vous n'avez pas entièrement confiance) ;
  • Maintenez votre système d'exploitation et vos logiciels de sécurité à jour afin qu'ils puissent répondre aux dernières menaces.

Ne laissez pas votre cybersécurité en plan.
Essayez NordVPN maintenant !

Également disponible en : Deutsch, English, et d'autres langues.

Emilie Fabre
Emilie Fabre Emilie Fabre
success Auteur vérifié
Emilie Fabre, rédactrice de contenu, pense que tout le monde devrait s’intéresser à la confidentialité en ligne. En partageant des articles liés à ce sujet et aux nouvelles technologies, elle espère pouvoir sensibiliser un maximum de personnes, toutes générations confondues.